mercredi

Interpellation de dangereux terroristes en classe de maternelle


C'est à 9h30 ce matin que, sur ordre du Ministère de la Culture, les forces du GIGN ont donné l'assaut et neutralisé une trentaine de dangereux terroristes et leur chef qui avaient investit une classe de maternelle de Neuilly-sur-Seine.

"Nous pensons qu'ils se sont introduits furtivement dans l'établissement entre 8h et 9h", a déclaré le lieutenant Kerabajoi, "Ce qui inquiète, c'est surtout le fait que personne au sein de l'école ne les avait remarqué, ni n'avait nourrit le moindre soupçon à leur égard".

C'est de manière complètement fortuite que, passant devant la salle 101 où s'étaient introduits les redoutables intrus, une fillette de 5 ans s'est aperçu que quelque chose d'anormal se déroulait.

Très fière d'elle, sa maman nous a confié plus tard que dès que sa fille a entendu ce qui se passait elle a immédiatement donné l'alerte.

Un son menaçant, très clairement audible, émanait de derrière la porte : un chœur de voix juvéniles !

"Une vraie vision d'horreur", nous ont confié les hommes du GIGN. "Il nous a fallu faire preuve de tout le sang froid dont nous étions capables pour supporter ça".

Il semblerait bien, en effet, que l'intégralité des criminels retranchés dans la salle de classe étaient en train de transgresser délibérément l'interdit n°1 de la RS-DDCEN, la Réglementation Synthétique de 2009 sur les Droits et Devoirs du Citoyen à l'Ère Numérique.

Tous les membres de ce groupe rebelle, âgés de 3 à 4 ans, qui ont donc été neutralisés puis écroués dans la matinée (conformément aux récentes lois sur la prévention de la délinquance juvénile), étaient en train de chanter en groupe sur ordre de leur chef, une jeune femme d'une trentaine d'années se faisant passer pour leur maîtresse.

Dans la cohue qui a suivit l'action du GIGN, un homme qui était retenu en otage par les terroristes a pu être libéré. Il s'agit d'un honnête distributeur d'explosifs venu saluer les enfants.
Profondément choqué, il a été pris en charge par une cellule psychologique dirigée par le Président Sarkozy qui s'est déplacé pour l'occasion afin de lui offrir le dernier CD de sa femme.

2 commentaires:

JonQ a dit…

Excellent ;)

teewee a dit…

Dommage que ca tombe dans du tres mauvais Tout Sauf Sarko...

Ca rend le tout lamentable...