lundi

L'hymne national menacé ?


Le vendredi 18 juillet dernier, nous avons appris que l'Etat français a fait l'objet d'une lourde condamnation par la cour de justice européenne, dix mois après qu'une plainte ait été déposée par Paul McCartney, Ringo Starr, les ayant droits des Beatles décédés, Lennon et Harrison, et EMI, à l'encontre de la République Française.
En effet, l'hymne national français, "La Marseillaise" est considéré par les plaignants comme un plagiat de leur chanson "All you need is love". Bien que l'origine de "La Marseillaise" soit bien antérieure à leur tube, elle n'a fait l'objet d'aucune protection juridique en terme de droit d'auteur. Par compte la diffusion radiophonique ou par un tout autre moyen de "All you need is love" est soumis au droit de diffusion.
Les représentants du côté français, la ministre de la culture Christine Albanel et le président Sarkozy ont eu beau faire état de l'antériorité de notre hymne et du fait que les deux chansons diffèrent notablement exceptées les premières mesures, la cour de justice européenne a fait la sourde oreille. La décision rendue a été en faveur des plaignants et a condamné la République Française à s'acquitter des droits (se chiffrant à plus de 250 000 euros) à chaque fois que l'hymne national serait joué. Compte tenu du nombre important de fois où les mesures incriminées retentissent lors d'inaugurations, de parades militaires où lors de remises de médailles, la facture risque d'être très salée.

Bien entendu, la France à fait appel de la décision de justice mais il n'est pas sûr que malgré la présidence française au conseil de l'Europe, le président Sarkozy puisse faire pencher la balance dans le sens de nos intérêts nationaux.
Si l'appel est rejeté, le gouvernement a émis la proposition de supprimer les quelques mesures (musicales) incriminées. A cela le président Sarkozy a rétorqué que plutôt d'amputer "ce monument historique de notre culture", il préférerait un autre hymne - Peut-être en réaction envers de ce que l'on commence à appeler de nouveau "la perfide Albion". Le président aurait demandé à sa nouvelle épouse de "plancher" sur le sujet. Il y a urgence car les jeux olympiques arrivent à grands pas et l'on n'ose imaginer l'absence d'hymne pour les futurs médaillés français à Pékin et moins encore l'absence de médailles.

1 commentaires:

W.P. a dit…

Quelles sont tes sources ?